F1 – GP d’Abu Dhabi : Le dernier mot pour Verstappen dans un duel d’anthologie !

Un premier titre de champion du monde acquis dans le dernier tour par Max Verstappen, pas de huitième sacre record pour Lewis Hamilton et Carlos Sainz qui termine meilleur des autres. L’ultime manche de cette saison 2021 de F1 a été complètement folle.

Le vainqueur : Verstappen entre dans le cercle fermé des champions du monde !

Quel dénouement magique pour le Néerlandais. Auteur de la pole, le pilote Red Bull a cédé la première place à Lewis Hamilton dès l’extinction des feux. Alors qu’il semblait résigné à terminer deuxième, Max Verstappen a bénéficié d’un fait de course majeur. Si son coéquipier Sergio Perez a parfaitement joué son rôle de second pilote en bloquant la Mercedes n°44 pendant deux tours, le Batave a pu compter sur l’intervention de la voiture de sécurité à cinq tours de l’arrivée, suite à l’accident de Nicholas Latifi. Équipé de pneus tendres neufs contrairement à son rival resté en piste, il n’en a fait qu’une bouchée pour filer vers sa première couronne mondiale. Il met ainsi fin à une période de domination de Mercedes, qui avait remporté tous les championnats pilotes depuis 2014.

Le fait marquant : L’erreur stratégique de Mercedes qui coûte certainement le titre à Hamilton

Alors qu’il avait fait le plus dur au départ en prenant la tête, le Britannique a vu ses efforts réduits à néant en fin de course. Leader avec une avance confortable, le septuple champion du monde ne s’est pas arrêté au moment de la voiture de sécurité. Avec des pneus durs de plus de 40 tours, Lewis Hamilton n’a rien pu faire face à la fusée Verstappen. Même s’il a tenté de riposter au virage 9, la bataille était perdue pour le numéro 44, qui ne battra pas le record de titres qu’il co-détient avec Michael Schumacher.

La performance : Un nouveau podium et une place de meilleur des autres pour Sainz

Pour sa première saison chez Ferrari, l’Espagnol a été à la hauteur des attentes. Alors que la Scuderia sortait d’une année 2020 catastrophique, elle a bien redressé la barre en 2021 avec sa dernière recrue. Septième du championnat avant Abu Dhabi, Carlos Sainz a effectué un très bon week-end de course à Yas Marina. Cinquième des qualifications, il a décroché son quatrième podium de la saison, qui lui permet de ravir la cinquième place aux pilotes, devant Lando Norris et son coéquipier Charles Leclerc.

Le top : Tsunoda et AlphaTauri terminent sur une note positive

Le rookie japonais a conclu sa première saison en F1 de belle manière. Seul pilote avec les Mercedes à passer en Q3 avec des pneus médiums, il a cette fois-ci confirmé son potentiel en course avec une très belle quatrième place, son meilleur résultat en carrière. L’écurie italienne pouvait avoir le sourire à l’arrivée de ce GP, puisque Pierre Gasly a suivi son coéquipier au cinquième rang, au terme d’une belle remontée depuis la douzième place.

Le flop : Quand Michael Masi décide de réinventer le règlement

Les week-ends de course se suivent et se ressemblent pour la direction de course, une nouvelle fois dans la tourmente. La cause : la gestion plus que discutable de Michael Masi lors de la voiture de sécurité dans les cinq derniers tours. Alors que la course allait certainement se finir sous régime de neutralisation, le directeur de course a voulu offrir du spectacle au détriment du sportif. En laissant d’abord les retardataires intercalés entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, il est ensuite revenu sur sa décision de laisser certains se dédoubler dans l’avant-dernier tour afin que les deux prétendants au titre puissent se battre en piste jusqu’au bout. Sauf que Masi a été à l’encontre du règlement de la FIA qui précise que l’ensemble du peloton doit avoir rejoint les leaders pour engager une procédure de restart. Un point qui n’a pas été respecté dimanche et qui fait déjà polémique.

L’heure des adieux

Kimi Raikkonen a disputé à Abu Dhabi son 349e et dernier GP de F1. Malheureusement pour le Finlandais, sa course s’est finie plus tôt que prévu, victime d’une rupture de ses freins. Pas plus de réussite pour son coéquipier et futur pilote de Formula E, Antonio Giovinazzi, lui aussi contraint à l’abandon. Même chose pour George Russell, également trahi par sa mécanique pour ses derniers tours avec Williams. Une fin de collaboration un peu plus réussie pour Valtteri Bottas, qui malgré une course décevante (6e), quitte Mercedes avec un nouveau titre constructeur.

Le classement final

Avec ce 10e succès de la saison, Max Verstappen devient le quatrième pilote de l’histoire à être sacré champion du monde à moins de 25 ans. Le Néerlandais affiche des statistiques impressionnantes sur cette campagne 2021 : 10 poles, 10 victoires, 18 podiums (nouveau record), 6 meilleurs tours et un total de 395,5 points, soit huit unités de plus que Lewis Hamilton (387,5). Auteur de son quatrième podium de l’année, Carlos Sainz réalise la belle opération de cette ultime manche pour ravir la cinquième place, synonyme de meilleur des autres. Les Français Pierre Gasly (9e) et Esteban Ocon (11e) encerclent Fernando Alonso, auteur d’un retour réussi en F1 après une pause de deux ans.

Aux constructeurs, Mercedes remporte un huitième titre consécutif pour 28 points face à Red Bull. Le podium est complété par Ferrari, suivi de McLaren, qui a renoué avec la victoire après neuf ans d’attente en Italie grâce à Daniel Ricciardo. L’écurie britannique est d’ailleurs la seule à avoir enregistré un doublé de ses pilotes en course. Alpine complète le top 5 de ce classement, devant AlphaTauri et Aston Martin, la déception de cette saison. Quatrième en 2020 lorsqu’elle s’appelait Racing Point, l’équipe de Lawrence Stroll peut se consoler du podium obtenu en Azerbaïdjan par Sebastian Vettel, auteur du plus grand nombre de dépassements sur ce championnat avec 132 réalisations. Pour la première fois depuis 2017, Williams évite la dernière place des constructeurs grâce aux bonnes prestations de George Russell. Avec leurs 23 points inscrits, les pensionnaires de Grove ont fait mieux que les trois précédentes années réunies et terminent à une encourageante huitième position. Alfa Romeo et Haas (auteur d’un zéro pointé) ferment la marche.

© Formula 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :