F1 – GP d’Arabie Saoudite : Verstappen et Red Bull retrouvent le sourire, Hamilton en perdition

Max Verstappen et Red Bull plus forts que Charles Leclerc et Ferrari, les difficultés de Lewis Hamilton, les Français dans les points, le crash spectaculaire de Mick Schumacher… Le deuxième rendez-vous de la saison à Jeddah a été dans la lignée de Bahreïn.

Le vainqueur : Verstappen prend sa revanche face à Leclerc !

Après avoir attaqué à trois reprises Charles Leclerc sans succès à Bahreïn, Max Verstappen a cette fois-ci trouvé la solution face au Monégasque. Bien aidé par son moteur surpuissant, le champion du monde en titre a préparé son attaque au fil des tours, avant de réussir son dépassement décisif à quatre boucles de l’arrivée. Avec cette 21e victoire en F1, le pilote Red Bull lance réellement sa saison, lui qui a été contraint à l’abandon lors de la manche d’ouverture.

Le fait marquant : La voiture de sécurité qui chamboule tout

Leader depuis le départ, Sergio Perez est le premier à changer de pneus à la fin du 15e tour pour couvrir un éventuel undercut de Charles Leclerc. Mais quelques secondes plus tard, Nicholas Latifi termine sa course dans le mur du dernier virage et provoque une voiture de sécurité. Obligé de respecter un delta sur son volant, « Checo » est impuissant face à ses adversaires, qui bénéficient d’un arrêt aux stands gratuit, et glisse au 4e rang. Autres perdants, les pilotes partis en pneus durs comme Hamilton et Magnussen ont vu leur stratégie compromise.

La surprise : Perez décroche sa première pole position

Alors que les qualifications ont été son principal point faible en 2021, « Checo » a démontré qu’il pouvait avoir de la vitesse sur un tour chronométré. Dans les derniers instants de la Q3 samedi, le Mexicain est allé détrôner pour 25 millièmes le temps de Charles Leclerc. Sergio Perez a attendu 215 GP pour décrocher une pole en F1, un record dans l’histoire de ce sport.

L’autre surprise : Hamilton éliminé dès la Q1 !

En perdition à Jeddah, le septuple champion du monde a été sorti dès la première partie des qualifications, une première depuis le GP du Brésil 2017 (sortie de piste). Sauf que cette fois-ci, le Britannique a été éliminé à la régulière, pas en confiance avec les réglages de sa monoplace. Malchanceux avec la voiture de sécurité en course, Lewis Hamilton a sauvé le point de la dixième place, au terme d’un week-end à oublier.

La frayeur : Un crash spectaculaire à 260 km/h pour Mick Schumacher

Auteur du neuvième chrono après sa première tentative en Q2, le jeune allemand repart à l’attaque pour tenter d’améliorer sa marque. Mais au virage 11, le pilote Haas prend trop le vibreur et s’en va s’écraser dans le mur à environ 260 km/h. Un choc d’une violence inouïe pour Mick Schumacher, qui sort indemne de cet accident. Si les médecins lui ont donné le feu vert pour participer à la course, le coéquipier de Kevin Magnussen ne s’est finalement pas aligné au départ, son équipe manquant de pièces de rechange pour reconstruire une monoplace totalement détruite.

Les tops : Les Français solides, Norris ouvre le compteur de McLaren

Déjà dans les points à Bahreïn (7e), Esteban Ocon a fait une position de mieux en Arabie Saoudite. En bataille avec son coéquipier Fernando Alonso en début de course, le pilote Alpine est parvenu à contenir les assauts de Lando Norris dans les derniers mètres pour inscrire huit points supplémentaires. Après une manche d’ouverture difficile, le jeune britannique a été plus en vue à Jeddah et permet à McLaren de marquer ces six premières unités en 2022. Trahi par sa mécanique il y a deux semaines, Pierre Gasly a vu la chance tourner de son côté (voir dans les flops) et débloque lui aussi son compteur avec les quatre points de la huitième place.

Les flops : Latifi dans le décor, une fiabilité à revoir chez certains

Un crash au virage 13 en qualifications, un autre au virage 27 en course. En difficulté face à son coéquipier Alex Albon, Nicholas Latifi a commis deux erreurs importantes qui ont mis fin prématurément à son week-end saoudien. Après la coupure moteur de Pierre Gasly à une dizaine de tours de l’arrivée à Bahreïn, AlphaTauri a rencontré de nouveaux soucis, cette fois sur la monoplace de Yuki Tsunoda. Privé de qualifications suite à un problème de pression d’eau, le Japonais n’a même pas eu la chance de prendre le départ de la course, victime d’une perte de puissance dans le tour pour rejoindre la grille. Autres équipes pas épargnées par la fiabilité, Alpine, McLaren et Alfa Romeo ont perdu chacune un de leurs pilotes, dans le même tour.

Les résultats du GP :

© F1

Les classements pilotes et constructeurs :

© F1

Le prochain GP :

Le dimanche 10 avril en Australie sur le circuit de l’Albert Park. Départ de la course à 7h (heure française)

© ausgrandprix

Un avis sur « F1 – GP d’Arabie Saoudite : Verstappen et Red Bull retrouvent le sourire, Hamilton en perdition »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :